Cambodge : secret excessif, exclusion et craintes d'ingérence abusive dans le tribunal créé sous l'égide des Nations unies

Procès de Dutch directeur de la prison S-21 juillet 2009
Procès de Dutch directeur de la prison S-21 (c) Extraordinary Chambers in the Courts of Cambodia

[07/06/2011]

Amnesty International est extrêmement préoccupée par le fait que les Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens (CETC) s'apprêtent à classer sans suite les poursuites engagées contre des suspects supplémentaires, dans un contexte de secret excessif et inutile, de mesures disciplinaires menaçant l'indépendance des procureurs et d'informations faisant état d'interventions politiques.

Cette situation entraîne un risque accru de compromettre la mission principale de cette instance, qui est de rendre justice aux victimes des Khmers rouges et à la population cambodgienne dans son ensemble, afin de laisser un héritage de respect de l’état de droit.

Amnesty International appelle les CETC à adopter des règles, des politiques et des pratiques qui garantissent la transparence, l’accessibilité – en particulier celle des victimes –, une poursuite énergique des enquêtes et des procès, et un rejet ferme de toute ingérence abusive ou injustifiée dans le cours de la justice.

Pour en savoir plus, lire l'intégralité du communiqué en pdf