Avortement en Pologne : revirement historique

Manifestation contre l'abolition du droit à l'avortement en Pologne

[07/10/2016]

Grâce à la très forte mobilisation contre un projet de loi qui menaçait de restreindre encore d’avantage le droit à l’avortement en Pologne, le rendant de fait quasi-impossible, le Parlement polonais a finalement fait volte-face en décidant de le rejeter.

En manifestant, en brandissant des cintres, en s’habillant de noir ou encore en faisant grève, les millions de personnes qui se sont mobilisées en Pologne et dans le monde ont réussi à faire reculer le gouvernement polonais, pourtant considéré comme intransigeant. Nous nous étions joints à cette mobilisation, notamment en participant aux différents rassemblements, organisés à Paris et ailleurs.  

Lire aussi : Pologne : femmes et filles mises en danger

Les femmes qui souhaitent se faire avorter ne sont pas des criminelles et les décisions sur le corps et la santé des femmes ne devraient jamais être placées entre les mains des politiques.

La loi polonaise est déjà l’une des plus restrictives d’Europe, l’avortement n’y est autorisé qu’en cas de viol ou d’inceste, lorsque le fœtus souffre d’une malformation grave et irréversible, ou d’une maladie incurable mettant sa vie en danger, ou lorsque la vie ou la santé de la femme est en danger. Le projet de loi rejeté prévoyait l’interdiction de l’avortement en toutes circonstances, sauf lorsque des professionnels de santé l’estimaient nécessaire pour sauver la vie de la femme enceinte. Son adoption aurait eu pour conséquence de mettre la santé des femmes en danger, et de placer les médecins dans des situations impossibles. Le rejet de ce projet de loi est une victoire pour les droits des femmes et des filles.

"Mon Corps Mes Droits" partout, pour tous. Agissez contre les mariages forcés au Burkina Faso  SIGNEZ