Rapport Financier

Rapport financier 2015
Rapport financier 2015

[23/08/2015]

RAPPORT FINANCIER 2015

Ces comptes signifient beaucoup pour nous et pour vous !

Chaque euro de la partie “ressources” donne la dimension de votre révolte face à l’injustice.

2015, De grandes avancées grâce à vous

Mobilisation de plus d’1 million de personnes pour la libération de Raif Badawi, libération de Tun Aung au Myanmar, libération d’Alagie Abdoulaye Ceesay en Gambie, la torture devenue crime au Togo… L’année 2016 a été le théâtre de grandes avancées dans le respect et la défense des droits humains. Tout comme ces libérations, l’adoption d’un amendement anti-torture au Sénat américain est le reflet de tant d’années de combat sans relâche. Des avancées qui n’auraient pu voir le jour sans le soutien de nos fidèles donateurs et celui de nos nouveaux membres que nous remercions.

Car c’est grâce à leur générosité que nous pouvons continuer à tenir nos engagements en toute indépendance et impartialité.

L’engagement des donateurs et membres d’Amnesty International vient appuyer celui de nos bénévoles et nous permet de continuer à prévenir, alerter, enquêter, dénoncer, diffuser et faire pression chaque jour au service des droits humains, partout dans le monde.

Encore un immense merci pour vos efforts qui nous donnent les moyens de continuer un combat quotidien et sans relâche. C’est ensemble que nous avons le pouvoir de gagner du terrain. Il reste tant à faire pour les droits humains !

Arnaud Geze, Trésorier d’Amnesty International

EN SAVOIR PLUS : voir notre page "Don en confiance"

Une année d'actions et de mobilisations

2015 a été une grande année pour les droits humains, synonyme de grands combats et de nombreuses victoires.

Voici quelques moments clefs :

• Nous avons mobilisé plus d’un million de personnes qui ont crié leur indignation face à la condamnation de Raif Badawi, à travers notre campagne « #FreeRaif ».

• Plusieurs libérations ont été obtenues : celle de la blogueuse et militante Ta Phong Tan, celle de Guadalupe qui a été graciée au Salvador, celle de trois manifestants pacifiques en Guinée équatoriale ou encore celle de Mohamed Fahmy et Baher Mohamed, tous deux journalistes d’Al Jazeera, et bien d’autres encore.

• Nous avons contribué à faire reculer la peine de mort dans le monde avec son abolition dans quatre pays : la République du Congo, les Fidji, Madagascar et le Suriname.

• Nous avons célébré le « Oui ! » franc et massif de l’Irlande au mariage homosexuel.

• Nous avons poussé Shell à verser une indemnisation de 55 millions de livres sterling pour les déversements de pétrole au Nigeria.