Transparence

CHARTE DE RESPONSABILITE MONDIALE POUR LE SECTEUR NON LUCRATIF

Cette charte, impliquant l’obligation de rendre des comptes, s’applique ainsi à toutes les entités nationales et internationales d’Amnesty International (AI). Son contenu définit des valeurs fondamentales, des principes de fonctionnement ainsi que des aspects sur lesquels les ONGI (organisations non-gouvernementales internationales) doivent porter une attention particulière : entre autres, une bonne gouvernance, une gestion efficace, l’éthique dans la collecte de fonds et l’implication multilatérale des parties concernées.

De surcroît, la charte précise explicitement que les ONGI doivent respecter les principes énoncés dans la Déclaration universelle des droits de l’homme. En signant ce texte, AI s’est donc engagée à respecter un code de conduite externe constituant une norme élémentaire pour l’ensemble de son fonctionnement. Dans cette optique, elle a chargé certaines de ses entités de contrôler sa conformité à ce code et de rendre public les résultats de ce suivi.

En résumé, la charte de responsabilité montre que les ONG internationales sont et veulent être engagées en faveur de la transparence et de la responsabilité, méritant ainsi le respect et le soutien dont elles bénéficient.

Télécharger le texte de LA CHARTE  DE RESPONSABILITE mondiale pour le secteur non lucratif

*Amnesty International, ActionAid International, l’Alliance internationale Save the Children, CIVICUS World Alliance for Citizen Participation, Consumers International, la Fédération internationale Terre des Hommes, Greenpeace International, l’Organisation mondiale des YWCA, Oxfam International, Survival International et Transparency International ont adhéré à ce premier code de conduite international et multisectoriel des ONGI.

 

RENDRE DES COMPTES 

Toutefois, l’élément central de notre mission reste le travail pour et avec les personnes en danger. C’est à ces dernières que nous devons rendre des comptes en premier lieu.

Amnesty International utilise diverses méthodes (analyse d'impact et études des parties intéressées, entre autres) pour améliorer la situation des personnes qu’elle défend.

Amnesty International